Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Bâle champion, Saint-Gall relégué

26 mai 2011, 08:59

Il n'y a pas eu de tremblement de terre au parc Saint-Jacques. Poussé par 37.500 spectateurs et opposé à un adversaire que l'on peut qualifier de complaisant, le FC Bâle n'a pas failli. Il a cueilli la victoire synonyme d'un quatorzième titre.

Champion en titre, le FCB a conservé sa couronne en s'imposant 3-0 devant le FC Lucerne. Les Rhénans pouvaient déjà jubiler à la pause. Un véritable bijou de Shaqiri, étincelant lors de cette rencontre, offrait le 2-0 à la 44e au FCB. C'est Alex Frei qui avait allumé la mèche en ouvrant le score sur un service parfait de Zoua à la sixième minute. Le meilleur buteur du championnat répondait à distance au 1-0 d'Alphonse pour Zurich face à Thoune, inscrit une poignée de secondes plus tôt. Zoua, de la tête sur un corner de Frei, signait le 3-0 à la 54e. La fête pouvait commencer. La «Muttenzerkurve» a su honorer comme il le fallait Franco Costanzo. Au club depuis 2006, le gardien argentin a disputé son dernier match sous les couleurs du FCB.

Avec un point de retard sur le FCB avant cette dernière journée, le FC Zurich n'était pas maître de son destin. La formation d'Urs Fischer espérait sans trop y croire certainement à un éclair de Hakan Yakin au parc Saint-Jacques. Après avoir compris très vite que l'affaire était pliée, les Zurichois ont assuré un service minimum avec une victoire 1-0. Cette défaite est sans doute la plus douce concédée par Thoune cette saison. Le néo-promu a conservé sa cinquième place, un rang qui lui ouvrira les portes de l'Europa League si Sion gagne la Coupe de Suisse.

Saint-Gall relégué, Bellinzone barragiste

Le FC Saint-Gall fait, pour la deuxième fois en trois ans, la culbute. La formation de Jeff Saibene s'est inclinée 4-2 à Berne devant les Young Boys. Cette défaite et la victoire 2-0 de Bellinzone sur Grasshopper, la seule équipe qui n'avait rien à gagner lors de cette ultime journée, la condamnent. Avant de céder sur une réussite de Moreno Costanzo, l'un de ses anciens joueurs, et sur un rush de Degen, les Saint-Gallois n'avaient pas été loin de prendre le contrôle de la partie. Regazzoni ratait, ainsi, d'un rien l'ouverture du score sur une frappe que Wölfli est allé chercher grâce à une véritable prouesse.

L'effet Martin Andermatt a joué à plein au Comunale. Grâce à un doublé de Frank Feltscher, Bellinzone a arraché le sursis espéré sous la férule de leur nouvel entraîneur. Avec Lustrinelli finalement autorisé à jouer, les Tessinois ont su aborder cette rencontre avec toute la détermination voulue pour signer une victoire qui ne souffre d'aucune discussion. Nommé lundi matin, Martin Andermatt n'a fait que la moitié du job. L'ancien entraîneur de Young Boys doit désormais préparer le barrage contre le Servette FC, vu que Neuchâtel Xamax - grâce à un 0-0 obtenu à Sion - devance Bellinzone au goal-average.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias