Avant Saint-Gall – Xamax: plaisir sans pression

Joël Magnin souhaite que ses joueurs ne se mettent pas de pression inutile sur les épaules. Tout en faisant preuve de justesse pour profiter des opportunités qui pourraient se présenter.

22 nov. 2019, 15:55
Léo Seydoux et les Xamaxiens entendent ramener quelque chose de Saint-Gall.

«Une pause est toujours plus agréable quand on la passe avec une victoire. Il faut tirer les enseignements de notre défaite concédée face à Thoune (3-2) pour les corriger et continuer de grandir.»

Joël Magnin est bien conscient que le déplacement qu’effectuera Neuchâtel Xamax dimanche à Saint-Gall n’aura rien d’aisé. Mais l’entraîneur des «rouge et noir» sait ce qu’il attend de ses joueurs pour espérer ramener quelque chose de Suisse orientale. «Tout d’abord, il faut se réjouir de disputer ce genre de match, dans un stade bien garni, avec une belle ambiance. C’est un plaisir et non une raison de se mettre une pression inutile sur les épaules», assure Joël Magnin.

Reste qu’il s’agira de répondre présent dès les premiers instants, tout en essayant d’agir et non pas de réagir, comme c’est trop souvent le cas dans les rangs xamaxiens. «C’est une question de mental. Il ne faut pas attendre que les choses se décantent pour passer à l’action. Il n’existe pas de recette miracle, sinon nous compterions quelques points de plus», poursuit Joël Magnin.

Dimanche, il est quasiment acquis que Saint-Gall fera tout pour débloquer rapidement la situation. «C’est une équipe jeune, dynamique, qui effectue un pressing très haut. Il faudra être propre à la récupération et bien gérer la première passe. Si nous y parvenons, nous aurons des espaces à exploiter dans le dos de leur défense», relève encore le boss de la Maladière.

«Nous devons réagir et nous sommes capables de le faire comme nous l’avons déjà prouvé. Notre état d’esprit et notre solidarité doivent nous permettre de gérer les moments difficiles et d’être efficaces quand les occasions se présenteront pour ramener quelque chose», prône de son côté Janick Kamber.

Pour ce déplacement, Joël Magnin composera sans Walthert, Dugourd et Sylvestre (douleurs au genou).