Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Après le calme plat, le lac et les navigateurs se déchaînent

Les séries européennes de Laser avaient mal commencé à cause d'un vent inexistant, mais tout s'est arrangé en fin de compétition.

01 sept. 2014, 00:01
data_art_8347389.jpg

" C'est chacun son tour. " Jean-Luc Dreyer, navigateur du Cercle de la voile de Neuchâtel (CVN), a bien saisi le scénario qui s'est joué ce week-end sur le lac. Tandis qu'au Nid-du-Crô - où avait lieu la manche suisse des séries européennes de Laser - le vent était attendu comme le Messie, les rafales angoissaient les wakeboarders des Bains des Dames (lire ci-dessus). Après deux jours de calme plat, lors desquels deux régates seulement ont pu être disputées, Eole a fini par faire justice.

" C'était génial, nous avons pu faire trois régates dimanche. C'est une belle récompense pour notre longue attente ", lâchait le président du comité d'organisation Yves-Dominique Spichiger. Avec 45 dériveurs sur le plan d'eau, les régates dominicales étaient acharnées. " Il y avait beaucoup de rafales. Le joran (réd: vent qui descend de la montagne sur le lac) s'est montré capricieux, mais je suis content...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias