Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Aider au déclassement

11 oct. 2012, 00:01
data_art_6463601.jpg

Conseiller national et président de l'Interprofession de la vigne et du vin suisse, Laurent Favre demande une aide fédérale au déclassement de 10 millions de litres de stocks de vins suisses. Il faut assainir le marché, dit-il à l'appui d'une motion adressée au Conseil fédéral.

Malgré l'excellente vendange 2011, le marché des vins suisses s'est détérioré: franc fort, achats transfrontaliers, ralentissement touristique, renforcement de la prévention de l'alcoolisme, autant de raisons qui expliquent cette situation.

Du coup, des vins AOC restent invendus, que la profession doit déclasser en vin de table ou industriel. Ce qui signifie, en gros, descendre le prix du litre de 4 à 1 franc. Le député neuchâtelois propose une aide de 15 millions de francs pour le déclassement de 10 millions de litres, soit une compensation de la moitié de la perte financière.

Les plus touchés sont les producteurs de chasselas, vaudois et genevois. Mais cette...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias