A Thoune, Nestor Clausen devra encore revoir ses plans

Cette fin d'après-midi, à 17h45, Neuchâtel Xamax rend visite à Thoune. Une lanterne rouge que les «rouge et noir» condamneraient presque à la Challenge League en gagnant, mais qu'ils n'ont pas encore battue cette saison. Nestor Clausen devra à nouveau modifier ses plans. En quatre matches qu'il a passés à la tête de Neuchâtel Xamax, Nestor Clausen a déjà dû utiliser 17 joueurs, dont quinze titulaires différents. «Normalement, je n'aime pas faire trop de changements», regrette l'Argentin. «Mais là, avec les suspensions ou quelques blessures, ces changements sont obligatoires. En fait, tout ce qui diffère, c'est la qualité du joueur. Peu importe qui joue, on doit avoir une idée de jeu commune, une organisation identique. Mais c'est vrai que 17 joueurs, c'est beaucoup en quatre matches!»

13 avr. 2008, 12:00

L'arrière-garde en est un parfait exemple. En quatre rencontres, seuls Alexandre Quennoz et Mounir El Haimour n'ont pas bougé. «C'est vrai que nous avons toujours dû recomposer avec une autre défense», reconnaît le Valaisan. «Chacun sait ce qu'il a à faire. Et malgré ces changements, nous avons réussi de bons matches. En quatre matches, nous n'avons encaissé que trois buts. Et puis pour moi, Joksimovic, Besle ou Merenda, ça ne change pas vraiment. On arrive toujours à se comprendre.»

Cet après-midi, la défense va de nouveau changer de visage. Et plutôt deux fois qu'une. Nebojsa Joksimovic et Steven Lang seront dans les tribunes après avoir écopé de leur quatrième avertissement de la saison. C'est Stéphane Besle, qui a purgé ses quatre matches de suspension, qui prendra la place du Serbe en défense centrale. «Avec Stéphane, nous avons assez joué ensemble pour retrouver très vite nos automatismes», lâche Alexandre Quennoz. Raphaël Nuzzolo repassera, lui, au milieu de terrain, tandis que Pascal Jenny retrouvera sa place de latéral.

«L'entraîneur arrive à gérer tout ça sans problème», lance Tariq Chihab. «Tout ce qu'il fait va pour le moment. Et puis, les joueurs se connaissent, ont de l'expérience.» Ce que ne nie pas Nestor Clausen. «J'ai quelques solutions de rechange. Les joueurs acceptent les mouvements, puis ils le font bien à mon avis. Ce groupe répond très bien à mes attentes.»

C'est la seule manière d'agir si les Xamaxiens veulent se sortir de l'ornière et assurer le maintien au plus vite. / FTR