Votre publicité ici avec IMPACT_medias

A la rencontre du Tiger Woods du Seeland

19 mai 2010, 11:13

Les beaux jours arrivant, les délicieuses contrées seelandaises ne livrent pas que leurs salades et autres radis rougeoyants. Dans les recoins les plus inattendus de ce petit coin de pays, j'ai découvert, il y a peu, la petite commune de Wilerholtigen. Si, si, elle existe.

A l'est de Chiètres, en ce samedi après-midi, une bonne partie des villageois est venue soutenir son équipe de foot, aux bords l'Aar, à plusieurs kilomètres de toute habitation, me tirant de mon sommeil récupérateur.

Là où la nature offre de doux gazouillis à la population végétale et animale, les cris bestiaux des mâles en short viennent briser le calme ambiant.

Un autre son vient parfaire mon réveil: ploc, ziiiiiiii, plof, entends-je à des intervalles plus ou moins réguliers. Sur la parcelle voisine, un homme, la cinquantaine, manie le club de golf avec habileté, sans les habits de marque de non-circonstance, ni la golfette de service, à vrai dire peu utile sur ce terrain légèrement bosselé. Le Tiger Woods de Wilerholtigen - dénommé ainsi pour ses compétences sportives - s'entraîne sans relâche. «Avec plusieurs membres du club de hornuss (il y a des similitudes entre les deux sports) nous nous entraînons dur», souligne le quinquagénaire, qui vient d'envoyer la petite balle à une bonne centaine de mètres. «Une fois que la saison aura repris, nous pourrons aller dans la cour des grands sur le green de Münchenbuchsee.» Et là, les trous ne ressembleront pas à des taupinières.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias