72 sociétés à fin septembre

Plutôt détendu, Francis Sermet a visiblement surmonté la campagne de dénigrement dont il a fait l'objet depuis le printemps dernier, après la publication de l'étude très critique du professeur Jeanrenaud.

17 janv. 2006, 12:00

Et c'est en souriant qu'il répond aux questions, même personnelles: oui, il paie à nouveau ses impôts dans le canton de Neuchâtel, depuis un an, alors qu'il avait auparavant un double domicile. Et non, il ne renoncera pas à tous ses mandats d'administrateur (il en a cinq), vu que son futur employeur n'a pas mis de veto. Mais il ne dévoilera pas le nom de la société qui l'embauche, à plein temps, à un poste de vice-président. Tout juste saura-t-on qu'elle n'est pas présente sur sol neuchâtelois.

Premiers chiffres 2005

Quant aux résultats 2005 du Dews, il en donne quelques chiffres en primeur: à fin septembre, 72 sociétés s'étaient implantées dans les cantons de Vaud (41), Neuchâtel (23) et Valais (8), représentant 300 emplois immédiats et près de 900 d'ici cinq ans. Les résultats pour toute l'année 2005 seront publiés d'ici peu.

Il semble néanmoins que la pêche miraculeuse de 2004 ne se soit pas reproduite, en particulier dans le canton de Neuchâtel (52 sociétés accueillies en 2004, pour un millier d'emplois à moyen terme). Mais c'est vrai qu'on n'accueille pas des Stryker - qui inaugure ce matin son usine du Crêt-du-Locle - ou des Celgene d'un coup de baguette magique! Le portefeuille du Dews compte plus de 160 projets «chauds» et, au total, 3400 dossiers ouverts... /frk