Washington veut privilégier la diplomatie

14 avr. 2008, 12:00

Le président chinois Hu Jintao a affirmé hier que le problème du Tibet relève uniquement de l'unité nationale et n'a rien à voir avec des questions religieuses ou des droits de l'homme. Washington a déclaré de son côté vouloir privilégier la diplomatie pour régler la question avec Pékin. La flamme olympique a elle poursuivi hier son périple par un passage express en Tanzanie (photo), un modeste trajet de cinq kilomètres, parcouru sans aucun incident. / ats-afp-reuters