Vietnam: le typhon Doksuri frappe la côte, 8000 personnes évacuées

Vendredi, des milliers de personnes ont été évacuées du centre du Vietnam au moment où le typhon Doksuri déferlait sur les côtes. Celui-ci pourrait être le plus puissant depuis dix ans.
15 sept. 2017, 07:52
/ Màj. le 15 sept. 2017 à 10:56
Les rafales ont atteint jusqu'à 165 km/h.

Le typhon Doksuri a frappé vendredi une partie de la côte du Vietnam. Des dizaines de milliers de personnes ont été évacuées dans le centre du pays. Les rafales ont atteint 165 km/h, selon l'Observatoire de Hong Kong.

Des écoles ont été fermées, des vols annulés, des bateaux interdits de sortie. Dans la province de Hue, une personne est morte emportée par une rivière gonflée par les pluies. En outre, une enfant de trois ans a été blessée par la destruction du toit de sa maison, selon les autorités locales.

 

 

Au moins 80'000 personnes ont été évacuées dans les quatre provinces appelées à être les plus touchées. Par exemple, dans la province de Ha Tinh, pas moins de 47'000 personnes ont quitté leurs domiciles jeudi.

 

 

"L'accent est mis sur l'évacuation des foyers restant pour assurer la sécurité de tous", a annoncé à la télévision le ministre de l'Agriculture, Nguyen Xuan Cuong.

"Nous avons préparé des sacs de sable pour mettre sur le toit. Comme cela quand la tempête arrivera, il ne va pas exploser", a raconté Nguyen Thi Que, un habitant de la province au site d'information officiel Zing. D'autres évacuations sont attendues dans les provinces voisines de Quang Binh, Nghe An et Quang Tri.

Le Vietnam a émis un avertissement de catégorie quatre sur une échelle de cinq niveaux. Le gouvernement a déployé 250'000 soldats pour surveiller le long de la côte.

 

 

 

Mousson meurtrière

Le Vietnam est frappé par plus d'une dizaine de tempêtes ou de typhons chaque année. D'après les chiffres officiels, 140 personnes sont mortes ou sont portées disparues depuis le début de l'année.

Les tempêtes frappent principalement entre mai et octobre, durant la mousson, et la côte centrale est la plus régulièrement touchée. L'an passé, quelque 235 personnes ont été tuées et les catastrophes naturelles ont coûté plus de 1,4 milliard de dollars au pays.