Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Vague de piratage sans précédent

Entreprises et administrations se mobilisent pour faire face au virus.

15 mai 2017, 00:41
epaselect epa05960672 A programer shows a sample of decrypting source code in Taipei, Taiwan, 13 May, 2017. According to news reports, a 'WannaCry' ransomware cyber attack hits thousands of computers in 99 countries encrypting files from affected computer units and demanding 300 US dollars through bitcoin to decrypt the files.  EPA/RITCHIE B. TONGO epaselect TAIWAN CYBER ATTACK

Après la cyberattaque «sans précédent» qui a touché au moins 200 000 ordinateurs répartis dans 150 pays vendredi et samedi, les experts informatiques et les enquêteurs se sont lancés sur la trace des pirates. Mais l’inquiétude demeure pour ce lundi lorsque des millions de salariés vont relancer leur ordinateur.

Car le bilan ne devrait pas s’arrêter là, comme le craint Rob Wainwright, le patron d’Europol. L’attaque s’est déjà «propagée très rapidement» et a frappé «de manière indiscriminée», a-t-il souligné sur la chaîne britannique ITV. Certes, la propagation du virus a été stoppée samedi midi, mais de nombreux spécialistes craignent l’apparition de nouvelles versions, plus virulentes. «Comme dans un tremblement de terre, ce type d’attaque peut avoir des répliques avec des corrections du virus ou l’entrée en scène d’autres groupes d’attaquants. Cela peut encore durer des semaines, voire des mois. Il y aura d’autres victimes», alerte Guillaume Poupard, le...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias