USA: un prisonnier exécuté après 36 années passées dans le couloir de la mort

Un homme accusé d'un meurtre commis en 1979 a été exécuté par injection létale après avoir attendu sa mort durant 36 ans. Un cas de figure qui étonne, mais qui n'est pas unique aux Etats-Unis.

03 févr. 2016, 08:19
Les condamnés à mort américains passent parfois des décennies dans le couloir de la mort.

Le plus ancien condamné à mort de l'Etat de Géorgie, aux Etats-Unis, a été exécuté tôt mercredi matin. L'homme de 72 ans avait été reconnu coupable de meurtre pendant le braquage d'une épicerie en 1979. Il a passé plus de 36 ans dans le couloir de la mort.

Brandon Astor Jones a succombé à une injection létale peu après minuit à la prison de Jackson, a déclaré un responsable pénitentiaire. Il s'agit de la cinquième exécution aux Etats-Unis cette année.

La Cour suprême de Géorgie avait rejeté mardi l'ultime demande de report de l'exécution déposée par Brandon Astor Jones. L'accusé avait obtenu en 1989 que le premier verdict soit cassé, avant d'être à nouveau condamné à mort en 1997 lors de son second procès. Son complice, Van Roosevelt Solomon, également condamné à mort pour le meurtre du gérant de l'épicerie, a été exécuté en 1985.

Double peine

Pour beaucoup, le sort judiciaire de Brandon Astor Jones symbolise la "double peine" à laquelle sont soumis aux Etats-Unis certains condamnés. Ils passent des décennies à l'isolement carcéral avec pour seule perspective leur mort à venir.

Dans un avis remarqué l'an dernier, le juge progressiste de la Cour suprême Stephen Breyer avait dénoncé ces "durées d'une longueur qui défie la raison et qui sapent le fondement punitif de la peine de mort".

Au total, 75 hommes se trouvent toujours dans le couloir de la mort en Géorgie. Cet Etat du sud-est des Etats-Unis avait suspendu pendant plusieurs mois en 2015 ses exécutions en raison de controverses sur le produit utilisé pour les injections létales.