Réservé aux abonnés

Une Toile tentaculaire dans la mer

14 janv. 2017, 00:16
DATA_ART_10843468

Internet prend l’eau, mais c’est pour notre bien. Si vous pouvez visionner en quelques secondes sur Youtube les derniers dérapages de Trump ou envoyer vos photos de vacances à Waikiki beach via Facebook, c’est grâce au câblage sous-marin. Près de 99,8% de l’autoroute de l’information passe par les fonds des mers et des océans. Les satellites géostationnaires se contentent des miettes.

Les projets de câblage international sous-marin en fibre optique se multiplient partout dans le monde. «Nous en avons dénombré une soixantaine à venir», précise Tim Stronge vice-président de la recherche TeleGeogr...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois