Une religieuse tuée et probablement violée dans un couvent sud-africain

Un couvent sud-africain a été le théâtre d'un meurtre barbare d'une religieuse de 86 ans.

23 avr. 2015, 13:34
A nun carrying a necklace with a cross, pictured on October 31, 2009 in Flueeli-Ranft in the canton of Obwalden, Switzerland. (KEYSTONE/Alessandro Della Bella) 

Eine Schwester traegt ein Kreuz um den Hals, aufgenommen am 31. Oktober 2009 in Flueeli-Ranft im Kanton Obwalden. (KEYSTONE/Alessandro Della Bella)

Une religieuse d'origine autrichienne âgée de 86 ans a été probablement violée avant d'être assassinée dans un couvent de la campagne sud-africaine, a indiqué la police locale jeudi. Aucune arrestation n'a encore eu lieu. Les recherches de suspects se poursuivent.

La victime a été trouvée morte samedi dans sa chambre du couvent du Sacré Coeur à Ixopo, un village au sud-ouest du Durban (est). Ses mains étaient attachées avec le cordon électrique d'une machine à écrire et elle a été étouffée avec une serviette, selon la police, qui indique également que de l'argent a disparu.

"Nous pensons que la victime a été violée avant d'être tuée", a indiqué dans un communiqué le chef de la police régionale Mmamonnye Ngobeni. Celui-ci a qualifié le meurtre de "barbare".

La religieuse vivait en Afrique du Sud depuis une cinquantaine d'années. Son meurtre a profondément choqué à Ixopo, un paisible village connu pour servir de cadre au célèbre roman "Pleure, ô pays bien-aimé" d'Alan Paton.

Les dernières statistiques font état de 17'068 meurtres et 62'649 plaintes pour violences sexuelles -les viols n'étant pas comptabilisés à part- en Afrique du Sud sur l'année 2013-2014.