Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Une chance au tirage

La Suisse jouera une sixième fois de suite à domicile en Coupe Davis. Son adversaire: l'Espagne. Avec un duel entre Federer et Nadal? La Suisse n'a pas été trop malheureuse lors du tirage au sort du groupe mondial 2007 de la Coupe Davis. Non protégée, la formation helvétique accueillera l'Espagne les 9, 10 et 11 février prochain. Il s'agira de son sixième match de suite à domicile!

29 sept. 2006, 12:00

Après la France en 2004, les Pays-Bas et la Grande-Bretagne en 2005, l'Australie et la Serbie cette année, la Suisse affrontera l'Espagne qui avait été couronnée en 2004. Mais depuis sa victoire de Séville face aux Etats-Unis, la formation dirigée désormais par Emilio Sanchez a essuyé deux éliminations au premier tour, en Slovaquie l'an dernier et cette année en Biélorussie.

Ce tirage doit même être qualifié d'idéal si Roger Federer est de la partie. Roger Federer face à Rafael Nadal constituerait l'affiche la plus attractive pour une rencontre de Coupe Davis en Suisse. Si ce duel entre les deux meilleurs mondiaux a bien lieu, Swiss Tennis ne devra pas avoir peur de voir grand, de construire, pourquoi pas, le même stade qui avait accueilli 18.000 spectateurs par jour lors de la demi-finale contre le Brésil en septembre 1992 au Palexpo de Genève!

La perspective d'affronter son «meilleur ennemi» devant le public suisse incitera peut-être Roger Federer à modifier le programme qu'il suit depuis deux ans. On le sait, le Bâlois a préféré faire l'impasse en 2005 et en 2006 sur ce premier tour de Coupe Davis pour privilégier la défense de sa place de No 1 mondial.

Avec ou sans Fededer, mais sur une surface rapide

Parti mercredi soir à Tokyo, où il disputera un tournoi à partir de lundi, Federer a promis de ne pas tarder pour donner sa réponse. Son choix influencera bien sûr la décision de Swiss quant au lieu de la rencontre. En revanche, la question de la surface ne comporte aucune équivoque. Un revêtement très rapide offrira à l'équipe de Suisse, avec ou sans Roger Federer, les meilleures chances de victoire.

Roger Federer était présent en qualité de «sparring partner» lors du dernier match entre les deux pays. En août 1998 sur la terre battue de la Corogne, l'Espagne, emmenée par Carlos Moya et Alex Corretja, s'était imposée 4-1. Marc Rosset et Lorenzo Manta avaient sauvé l'honneur suisse en enlevant le double. Cette rencontre fut la dernière du capitanat de Stéphane Oberer.

Si la Suisse bat l'Espagne, elle affrontera au deuxième tour le vainqueur de la partie entre la République tchèque et les Etats-Unis. Les Suisses joueront ce quart de finale à l'extérieur. / si

Votre publicité ici avec IMPACT_medias