Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Une bousculade fait 145 morts parmi des pèlerins

04 août 2008, 12:00

Au moins 145 fidèles, pour la plupart des femmes et des enfants, ont été tués hier lors d'une bousculade dans un temple hindou du nord de l'Inde, a rapporté la police. Des dizaines de milliers de croyants étaient rassemblés dans le cadre d'un festival religieux. La bousculade s'est produite près du temple de Naina Devi, dans l'Etat de Himachal Pradesh. Une procession de plus de 10 000 personnes, longue de 4 km, montait vers le temple perché sur une colline lorsqu'une rambarde bordant le sentier a cédé.

Croyant à un tremblement de terre, les pèlerins ont été pris de panique et se sont mis à redescendre précipitamment la pente, piétinant des femmes et des enfants qui étaient tombés, ont rapporté la police et des témoins. «Le bruit courait que des rochers tombaient sur nous et nous avons tous couru comme les autres», a raconté un pèlerin de 48 ans, Dev Swarup. «Beaucoup d'enfants et de femmes appelaient à l'aide et j'ai vu des gens dégringoler de la colline».

Outre les 145 morts, les autorités ont fait état d'au moins 48 blessés, mais ce bilan pourrait aussi s'alourdir car des dizaines de personnes ont été admises dans des cliniques privées.

Les corps des victimes étaient entassés sur le chemin menant à l'édifice religieux. Les travaux des secouristes étaient gênés par la pluie. Des milliers de fidèles convergent chaque année vers ce temple, situé dans la région de Bilaspur, pour prier une déesse hindoue.

Quelque 50 000 pèlerins par jour étaient attendus à ce festival qui devait durer une semaine. Mais ils étaient beaucoup plus nombreux hier, provoquant un afflux massif dans ce lieu de culte situé sur les contreforts de l'Himalaya.

Les bousculades dans des temples lors de fêtes religieuses sont fréquentes en Inde. En juillet, six personnes étaient mortes dans un accident similaire au cours d'un festival hindou dans l'Etat d'Orissa, dans l'est du pays. En janvier 2005, une bousculade lors d'un pèlerinage hindou dans le district de Satara, à 300 km au sud de Bombay, avait tué 257 personnes. /ats-afp-reuters

Votre publicité ici avec IMPACT_medias