Une artiste islandaise crée des oeuvres atypiques avec des cheveux

Hrafnhildur Arnardóttir crée des paysages fantastiques avec des matériaux insolites comme des cheveux, naturels ou artificiels.
19 nov. 2018, 21:52
Des paysages fantastiques, gigantesques, créés à base de cheveux.

L’artiste Hrafnhildur Arnadottir, alias Shoplifter, est une artiste islandaise, diplômée de l’École en Arts Visuels. Née en 1969 à Reykjavík, elle réalise notamment des installations hors-norme avec des cheveux, réels ou artificiels, mais toujours très colorés.

Selon le Huff, la fascination qu’exerce ce matériau sur l’artiste serait née lorsque, petite, elle a vu sa grand-mère ranger une tresse dans une armoire. D’autres éléments naturels peuvent entrer dans la composition de ses oeuvres, comme des fleurs ou des vêtements. Elle a d’ailleurs collaboré avec des couturiers comme As Four et réside aujourd’hui entre New York et Reykjavik.

 

 

Autre facette de l’artiste, Hrafnhildur Arnadottir a élaboré l’impressionnante coiffe que porte la chanteuse islandaise Björk, son amie d’enfance, sur la couverture de l’album «Medulla», sorti en 2004. Cette création a été exposée au musée d’art moderne à New York (MOMA), dans le cadre de l’expo «Retrospective», précise le site Capsule-collections.

 

 

Pour l’artiste islandaise, «les cheveux sont un vestige de la sauvagerie que nous possédons». Dans son travail, ils sont manipulés de toutes les manières, brossés, tissés, tressés et même fondus. Parfois, ils se mêlent pour former des peintures murales géantes, d’autres fois, ils sont façonnés en personnages étranges et charmants.

La plateforme INFRINGE, dédiée à la culture capillaire, a rencontré Hrafnhildur Arnadottir dans son atelier de Brooklin. «Un trésor chaotique. Des boîtes remplies de matériaux brillants sont empilées du sol au plafond, des sculptures et des dessins recouvrent chaque surface».

 

 

par Nicole Cajeux