Réservé aux abonnés

Un sursis pour le président

Traian Basescu peut rester à la tête du pays grâce à l'abstention, mais l'UE reste en alerte par crainte de nouveaux dérapages.

31 juil. 2012, 00:01
data_art_6259036.jpg

Est-ce un retour à la case départ? À Bucarest, l'abstention a sauvé Traian Basescu, mais l'imbroglio politique est loin d'être démêlé. Dimanche, le taux de participation (46%) n'a pas atteint le seuil nécessaire d'au moins 50% pour valider la procédure de destitution lancée contre le président roumain par la coalition de centre gauche au pouvoir. Traian Basescu va donc regagner le palais présidentiel de Cotroceni, mais sa légitimité sort sérieusement altérée de ce référendum. Plus de 87% des votants se sont en effet prononcés pour sa destitution, sanctionnant ainsi la politique d'austérité eng...