Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Un raid israélien tue cinq Palestiniens

18 janv. 2008, 12:00

Israël va maintenir la pression sur la bande de Gaza pour tenter de mettre fin aux tirs de roquettes palestiniennes, a affirmé hier le premier ministre Ehoud Olmert. Sur le terrain, cinq Palestiniens ont été tués dans des raids israéliens.

«Une guerre est en cours dans le sud, et nous ferons tout notre possible pour mettre fin à ces tirs inacceptables», a déclaré le chef du gouvernement. «Les pressions militaires et économiques ainsi que l'isolement international de la bande de Gaza vont finir par donner des résultats», a renchéri le numéro deux du gouvernement, Haïm Ramon. Le Hamas et le Jihad islamique sont responsables de la plupart des tirs de roquettes depuis Gaza vers le sud d'Israël. Hier douze roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza. Huit sont tombées en territoire israélien, sans faire de victime.

A la suite de ces tirs, l'aviation israélienne a mené un nouveau raid contre la bande de Gaza qui a tué deux Palestiniens, dont une femme, et fait trois blessés. Dans la soirée, un nouveau raid a touché une voiture transportant des membres de groupes armés. Depuis mardi, 29 Palestiniens ont été tués dans les opérations militaires israéliennes à Gaza lancées en riposte à des dizaines de tirs de roquettes et d'obus de mortier qui ont fait plusieurs blessés légers en Israël. «Les raids et l'escalade militaire d'Israël visent à infliger un camouflet aux négociations de paix israélo-palestiniennes», a réagi le porte-parole de la présidence palestinienne Nabil Abou Roudeina. Il a appelé Washington «à intervenir rapidement pour empêcher une nouvelle détérioration, qui pourrait porter un coup fatal à la chance historique de la paix». Nabil Abou Roudeina a ainsi fait allusion aux pourparlers israélo-palestiniens censés aboutir à un accord de paix cette année. / ats-afp

Votre publicité ici avec IMPACT_medias