Réservé aux abonnés

Un Nobel face à la réalité nucléaire

07 oct. 2017, 00:13
Beatrice Fihn, Executive Director of the International campaign to abolish Nuclear Weapons (ICAN), speaks during a press conference, about the announcement of the Nobel Peace Prize at the headquarters of the International campaign to abolish Nuclear Weapons (ICAN), in Geneva, Switzerland, on Friday, October 6, 2017. The International campaign to abolish Nuclear Weapons (ICAN) is the winner of this year's Nobel Peace Prize. (KEYSTONE/Martial Trezzini) SWITZERLAND NOBEL PEACE PRIZE FOR ICAN

Les jurés du prix Nobel de la paix norvégien vivent-ils au pays des bisounours? A l’heure où le dictateur nord-coréen Kim Jong-un menace l’Europe et les Etats-Unis de sa nouvelle arme nucléaire, ils ont décerné, hier, leur récompense annuelle à l’Ican, la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires. Ce collectif d’ONG a contribué au Traité d’interdiction de l’arme atomique, une déclaration d’intention adoptée par 122 Etats, le mois dernier, pendant l’Assemblée générale de l’ONU, mais boycottée par les pays dotés de l’arme atomique.

La paix dans le monde, l’amour entre les peup...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois