Un deuxième médecin américain guéri du virus Ebola

Un médecin américain, qui avait contracté le virus Ebola au Liberia, a pu guérir grâce à des transfusions de plasma sanguin.

25 sept. 2014, 19:52
Former Ebola patient Dr. Richard Sacra arrives to a news conference at the Nebraska Medical Center in Omaha, Neb., Thursday, Sept. 25, 2014. Sacra, who was treated at the medical center the last three weeks, has left his room in the biocontainment unit and will head home soon. The Centers for Disease Control and Prevention confirmed that two separate blood samples taken from Sacra 24 hours apart show the Ebola virus is no longer in his bloodstream. (AP Photo/Nati Harnik)

Un médecin américain infecté par Ebola au Liberia est guéri et a pu sortir jeudi de l'hôpital américain où il était traité. Sa guérison pourrait s'expliquer par deux transfusions de plasma sanguin d'un collègue qui a, lui aussi, guéri de l'infection.

Rick Sacra, 51 ans travaillait pour une organisation caritative chrétienne, tout comme son collègue le Dr Kent Brantly. Ce dernier avait également été infecté au Liberia, puis rapatrié aux Etats-Unis.

"Les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont déclaré que j'étais en bonne santé et sans trace du virus", a déclaré M. Sacra lors d'une conférence de presse au Centre Médical du Nebraska (centre). Il y était traité en quarantaine après avoir été rapatrié en septembre.

Outre les transfusions sanguines, M. Sacra a reçu un traitement expérimental qui n'a pas été révélé. L'équipe soignante avait seulement précisé qu'il ne s'agissait pas du sérum expérimental ZMapp, administré au Dr Brantly et à l'aide-soignante Nancy Writebol, également rétablie.

Pendant une césarienne

Le Dr Sacra, qui a été infecté en effectuant une césarienne a dit avoir gardé bon moral pendant sa maladie et avoir été très bien soigné. "Je me sens très bien, mais je suis encore très faible", a-t-il dit jeudi. Il a précisé qu'il était capable maintenant de faire du vélo stationnaire cinq minutes par jour.

L'épidémie d'Ebola, la plus grave depuis l'apparition du virus en 1976, a déjà fait au total, 2917 en Afrique de l'Ouest sur 6263 cas détectés, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée sont les plus touchés, mais plusieurs cas ont été détectés au Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique.