Un Américain Inculpé pour trafic de cornes de rhinocéros

Un antiquaire new-yorkais a plaidé coupable mardi pour sa participation à un réseau de trafic illégal de cornes de rhinocéros.

01 août 2012, 08:00
Les cornes de rhinocéros font l'objet d'un trafic important.

Un antiquaire new-yorkais encourt une peine maximale de 25 ans de prison pour sa participation à un réseau de trafic illégal de cornes de rhinocéros, mais son "plaider-coupable" devrait lui permettre de bénéficier d'une certaine clémence.

David Hausman, 67 ans, est accusé d'avoir fait obstruction à la justice et d'avoir créé de faux dossiers alors qu'il était censé aider des experts de la faune sauvage à enquêter sur un trafic de cornes de rhinocéros auquel lui-même participait.

Arrêté avec six autres personnes en février dans le cadre de l'"Operation Crash", l'homme était en possession de quatre têtes de rhinocéros, de six cornes de rhinocéros noirs et de 28.000 dollars en espèces.

Chinois également arrêté

"David Hausman prétendait aider les autorités à empêcher que des espèces disparaissent, mais au lieu de cela, il était l'une des causes-mêmes du problème", a dénoncé le procureur de Manhattan Preet Bharara.

"Le trafic d'espèces menacées comme le rhinocéros noir constitue une violation flagrante des lois votées par le Congrès pour protéger les espèces en danger d'extinction", a rappelé Ignacia Moreno du département de la Justice dans un communiqué.

Cette "Operation Crash" a aussi permis l'arrestation à Los Angeles d'un Chinois, Jin Zhao Feng, accusé d'avoir envoyé des dizaines de cornes de rhinocéros vers son pays d'origine.

Utilisées par certaines médecines asiatiques traditionnelles, ces cornes, qui ne sont en réalité composées que de kératine à l'instar des cheveux et des ongles, sont la cause d'un intense braconnage qui menace le rhinocéros africain d'extinction.