Guerre en Ukraine: Kiev promet de «tout faire» pour défendre le Donbass

«La situation dans le Donbass est très, très difficile», a déclaré vendredi le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui assure que tout est fait pour renforcer la défense de cette région.
28 mai 2022, 10:30
"Nous protégeons notre terre et faisons tout pour renforcer" la défense de cette région, a assuré Volodymyr Zelensky. (archives)

Kiev s’est engagé à «tout faire» pour défendre le Donbass, où l’armée russe a intensifié son offensive. Cela pousse les forces ukrainiennes à envisager un retrait stratégique sur certaines lignes de front dans cette région de l’est du pays afin d’éviter un encerclement.

«La situation dans le Donbass est très, très difficile», a déclaré vendredi le président Volodymyr Zelensky dans une adresse vidéo. «Nous protégeons notre terre et faisons tout pour renforcer» la défense de cette région, a-t-il assuré.


La défense territoriale de l’autoproclamée «république» séparatiste prorusse de Donetsk (est) a indiqué sur Telegram avoir «pris le contrôle complet» de la localité-clé de Lyman, avec «l’appui» de l’armée russe.

Ni l’armée russe, ni celle ukrainienne n’ont immédiatement commenté cette information, que l’AFP n’a pu vérifier de source indépendante. Mais le président Zelensky a rétorqué: «Si les occupants pensent que Lyman et Severodonetsk seront les leurs, ils se trompent. Le Donbass sera ukrainien».

Encerclement

Un responsable policier de la république séparatiste prorusse de Lougansk, cité par l’agence Ria Novosti, a affirmé vendredi que «la ville de Severodonetsk est actuellement encerclée», et que les troupes ukrainiennes y sont piégées.

Faux, a rétorqué le gouverneur de Lougansk, Serguiï Gaïdaï, jugeant même erroné de dire que la région va tomber sous le «contrôle entier de l’ennemi» russe dans «un, deux ou trois jours». «Le plus probablement ils ne vont pas» s’en emparer, mais «peut-être, pour éviter d’être encerclées il pourrait y avoir un ordre de retrait donné à nos troupes», a-t-il cependant admis.

La guerre se poursuit également dans le reste de l’Ukraine. Les forces russes ont massé 30 chars T-62 ainsi que d’autres blindés et des systèmes de missiles Grad dans la région de Kherson (sud), pilonnée par des hélicoptères Mi-8, a indiqué samedi le Commandement Sud de l’armée ukrainienne sur Facebook.

par Keystone - ATS