Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Trump livre des informations classifiées au chef de la diplomatie russe

Lors d'une récente rencontre à la Maison Blanche, Donald Trump a livré des informations classifiées à Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe. Les autorités américaines rejettent une affaire révélée par le Washington Post.

16 mai 2017, 06:50
Donald Trump aurait communiqué au diplomate russe Sergueï Lavrov des informations classifiées concernant l'Etat islamique.

Le président américain Donald Trump a révélé des informations hautement classifiées au chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov lors d'une récente rencontre à la Maison-Blanche, affirme lundi le Washington Post. Les informations partagées concernaient l'EI.

Elles avaient été communiquées par un partenaire des Etats-Unis qui n'avait pas donné l'autorisation à Washington de les partager avec Moscou, précise le quotidien. Les données livrées sont susceptibles de mettre en péril une source informée des agissements de l'Etat islamique (EI), poursuit le journal.

La Maison-Blanche a rejeté lundi soir avec force un article du Washington Post. "L'histoire qui a été publiée ce soir est fausse (...). J'étais dans la pièce. Cela ne s'est pas passé", a déclaré le général H.R. McMaster, qui dirige le conseil de sécurité nationale.

 

 

Menaces passées en revue

"A aucun moment, des méthodes de renseignement ou des sources n'ont été évoquées", a-t-il ajouté, sans cependant explicitement contester que des informations classifiées aient été divulguées par le président américain. MM. Trump et Lavrov "ont passé en revue les menaces posées par des organisations terroristes, y compris les menaces pesant sur l'aviation", a-t-il ajouté.

Mais selon un responsable américain cité par le Washington Post sous couvert d'anonymat, le président américain "a révélé plus d'informations à l'ambassadeur russe que nous n'en avons partagé avec nos propres alliés". Il s'agissait d'informations ayant l'un des degrés de classification les plus élevés utilisée par les agences américaines de renseignements, a-t-il ajouté.

 

Trump a semblé se vanter

M. Trump a semblé se vanter de sa connaissance des menaces et a dit aux responsables russes qu'il était mis au courant "chaque jour d'importants renseignements", a confié au Post un responsable au fait de l'échange. Le quotidien précise qu'il a décidé de ne pas publier plus de détails sur ce projet terroriste à la demande expresse de responsables américains.

Donald Trump a reçu mercredi dans le bureau ovale le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et l'ambassadeur russe à Washington Sergueï Kisliak. Selon le Washington Post, les informations dévoilées ont été fournies dans le cadre d'un accord d'échange de renseignements.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias