Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Trois jours après la chute de Morsi, le chaos persiste

De violentes manifestations au Caire ont fait plusieurs morts et blessés.

06 juil. 2013, 00:01
data_art_7201149.jpg

La situation reste tendue en Egypte deux jours après la destitution par l'armée du président islamiste Mohammed Morsi. Alors que des affrontements ont éclaté, hier, au Caire, le président par intérim Adly Mansour a décidé de dissoudre la Choura, dominée par les islamistes. La chambre haute du Parlement égyptien assumait la totalité du pouvoir législatif après la dissolution, l'an dernier, de la chambre des députés.

Adly Mansour a aussi nommé un nouveau chef du renseignement, a indiqué l'agence officielle Mena. Le président Mansour, président de la Haute Cour constitutionnelle, a été nommé par les militaires après la déposition de Mohammed Morsi mercredi. Il a prêté serment jeudi.

Outre l'éviction de Mohammed Morsi, l'armée égyptienne a annoncé la suspension de la Constitution et l'organisation d'élections législatives et présidentielle à une date inconnue. Un nouveau gouvernement doit, lui, également être constitué.

Forte mobilisation

Ces remous politiques ont provoqué, hier, une forte mobilisation...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias