Réservé aux abonnés

Tokyo et Pékin se disputent Senkaku

Un archipel dépeuplé en mer de Chine représente surtout un enjeu stratégique. Après un débarquement symbolique de Chinois, des activistes japonais jouent les trouble-fête.

20 août 2012, 00:01
data_art_6308520.jpg

Le Japon, qui a fêté la fin de la Seconde Guerre mondiale mercredi, se rapproche d'un conflit direct avec la Chine. Coeur de la polémique: les îles Senkaku. Hier, dix activistes japonais ont débarqué sur Uotsuri, partie principale de ce minuscule archipel situé en mer de Chine, pour y planter un drapeau. Ils avaient été précédés, quelques jours plus tôt, par une escouade folklorique de Chinois du continent et de Taïwan, pour une fois unis, venus revendiquer l'appartenance des Senkaku à la sphère chinoise. Ces derniers ont été expulsés manu militari sans autre procès, Tokyo craignant le pourris...