Tempête Ophelia: retour à la normale en Irlande, bilan de trois morts

Lundi, l'Irlande était touchée de plein fouet par la tempête tropicale Ophelia. Celle-ci a fait trois morts, alors qu'elle s'éloigne progressivement du pays. Au moins 330'000 foyers ont été privés d'électricité lundi soir, tandis que près de 200 vols ont été annulés.
17 oct. 2017, 06:47
En Irlande, la tempête tropicale Ophelia a été la plus violente en près de 50 ans.

La tempête tropicale Ophelia, la plus violente en Irlande en près de 50 ans, s'éloignait lundi soir des côtes irlandaises pour s'évacuer dans la nuit par l'ouest de l'Ecosse. Elle a battu tout le pays durant la journée, faisant trois morts et de nombreux dégâts.

Une femme d'une cinquantaine d'années et un homme ont été tués par la chute d'arbres, alors qu'un autre homme d'une trentaine d'années est mort en manipulant une tronçonneuse pour tenter de dégager un tronc tombé à terre.

La dépression, rétrogradée d'ouragan à tempête tropicale, a frappé l'Irlande peu après 10h40, a précisé le service national de météorologie, soufflant des vents allant jusqu'à 190 km/h sur la pointe la plus australe de l'île. La ville de Galway, sur la côte ouest de l'île, a été en partie inondée.

 

 

Les vents violents s'éloignaient lundi soir du pays. Un retour à la normale est attendu mardi.

"Des dangers subsistent, mais le nettoyage a commencé dans certaines régions et le travail pour remettre le pays à flot a commencé", a déclaré le président du groupe national de coordination d'urgence, Sean Hogan.

 

>> À lire aussi: Tempête Ophelia: au moins trois personnes ont été tuées en Irlande

 

Nombreux dégâts et routes coupées

Au moins 330'000 foyers étaient privés d'électricité lundi soir et près de 200 vols ont été annulés dans les deux principaux aéroports du pays, Shannon et la capitale, Dublin. Ils rouvriront mardi.

 

 

Au moins 5000 "points de dégâts" ont été relevés dans toute l'Irlande, a déclaré Sean Hogan, et des centaines de routes ont été bloquées par des chutes d'arbres. Des photographies publiées sur les réseaux sociaux montrent des toits emportés ou déformés par les vents, notamment dans le stade de football de la ville de Cork.

Fermées lundi, tout comme les transports publics et les hôpitaux, les écoles resteront closes mardi. La plupart des habitants ont suivi les recommandations du premier ministre, Leo Varadkar, qui a invité les Irlandais à rester chez eux. La plupart des villes étaient désertes lundi.

Ophelia a été le sixième ouragan majeur de la saison dans l'océan Atlantique avant d'être rétrogradé au rang de tempête tropicale au cours de la nuit de dimanche à lundi.