Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Télévision attaquée à Damas

Une réunion de crise aura lieu samedi à Genève.

28 juin 2012, 00:01

Une télévision officielle a été la cible hier d'un attentat sanglant près de Damas, le premier du genre en quinze mois de révolte en Syrie. Alors que le conflit ne cesse de gagner en intensité faisant des centaines de tués ces deux dernières semaines, la situation ressemble de plus en plus à une guerre civile, avec la multiplication des violences confessionnelles, a estimé la commission d'enquête internationale mandatée par l'ONU.

Dans la matinée, dans une attaque inédite contre une télévision officielle, trois journalistes et quatre gardiens du siège d'Al-Ikhbariya, près de Damas, ont été tués et "d'autres personnes enlevées par des terroristes qui ont aussi volé du matériel", selon l'agence officielle Sana.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a parlé d'"une attaque aux obus" contre Al-Ikhbariya, qui a continué à diffuser ses programmes. Le régime retreint drastiquement les mouvements des médias étrangers depuis le début du conflit, en mars...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias