Tchétchénie: 800 000 personnes manifestent contre Charlie Hebdo à Grozny

Quelque 800 000 manifestants sont descendus lundi dans les rues de Grozny en Tchétchénie pour dénoncer les caricatures de Charlie Hebdo représentant le prophète Mahomet.
19 janv. 2015, 13:13
800'000 personnes se sont réunies autour de la mosquée de Grozny.

Environ 800'000 personnes ont manifesté lundi à Grozny, capitale de la Tchétchénie, contre la publication de caricatures du prophète Mahomet, douze jours après l'attaque meurtrière contre l'hebdomadaire satirique français "Charlie Hebdo", a indiqué le ministère russe de l'Intérieur. Une manifestation a aussi eu lieu à Gaza.

Citées par les agences russes, les autorités locales qui avaient appelé à cette manifestation ont avancé le chiffre d'un "million de manifestants", alors que la population de la Tchétchénie s'établit officiellement à 1,2 million d'habitants. Selon une journaliste de l'AFP sur place, plusieurs centaines de milliers de personnes étaient réunies, scandant "Allah Akhbar" et agitant des banderoles aux inscriptions en arabe proclamant leur amour pour le prophète Mahomet.

Le cortège, où ont été brandis des panneaux exigeant qu'on ne touche pas à l'image du prophète de l'islam ou proclamant l'amour pour Mahomet, a suivi la principale avenue de Grozny, la capitale reconstruite après les deux guerres de Tchétchénie des années 1990.

Dans un message mis en ligne avant le départ de la manifestation, Ramzan Kadirov a dénoncé "la vulgarité, l'immoralité, l'inculture et l'indécence de ceux qui ont caricaturé le prophète Mahomet, que la paix soit avec lui". "Nous prévenons publiquement que nous ne tolérerons aucune action similaire", poursuit le président tchétchène.

Français menacés à Gaza

A Gaza, environ 200 islamistes radicaux ont défilé lundi, brûlant le drapeau français et menaçant de s'en prendre aux Français après la publication par "Charlie Hebdo", ont constaté des journalistes de l'AFP. "Français, dégagez de Gaza ou nous vous égorgerons", ont scandé devant le Centre culturel français de Gaza ces hommes qui brandissaient le drapeau noir des djihadistes et portaient des tenues traditionnelles et de longues barbes.

Un rassemblement d'une telle ampleur et brandissant ouvertement la bannière des djihadistes est un fait exceptionnel, sinon unique depuis l'accession du Hamas au pouvoir par la force en 2007 dans la bande de Gaza.

Eglises incendiées au Niger

Au Niger, 45 églises ont été incendiées samedi à Niamey durant les manifestations, qui ont viré à l'émeute, contre la caricature publiée la semaine dernière en Une de l'hebdomadaire français, a annoncé lundi le porte-parole de la police nationale nigérienne.

"Des dégâts importants ont été enregistrés: 45 églises, cinq hôtels, 36 débits de boissons, un orphelinat et une école chrétienne ont été pillés avant d'être incendiés", a énuméré le porte parole de police, Adily Toro, lors d'une conférence de presse. Les protestations, en plus des cinq morts annoncés samedi, ont par ailleurs fait 128 blessés, tandis que 189 personnes ont été interpellées, a-t-il ajouté.

Le Conseil des Ambassadeurs Arabes dénonce

En France, le Conseil des Ambassadeurs Arabes à Paris, qui avait condamné la semaine dernière "l'acte terroriste barbare" à "Charlie Hebdo", a déploré lundi "la publication par ce journal d'un dessin outrageux à l'encontre du prophète" Mahomet.

Dans un communiqué, il assure que "ce fait constitue une provocation et une atteinte aux sentiments des musulmans et est susceptible de semer la discorde et la rancoeur dans un contexte où la solidarité, la sagesse, l'esprit de dialogue, d'ouverture à l'autre et de tolérance doivent prévaloir".