Taïwan: deuxième décès après la boule de feu dans un parc aquatique

L'explosion, qui s'est produite dimanche dans un parc aquatique de Taipei (Taïwan), a fait une deuxième victime. Un étudiant a succombé à ses blessures jeudi.
25 août 2015, 16:08
epa04821573 Taiwanese injured in a flash fire wait to be transferred to hospital at the Formosa Fun Coast park in the Bali District of New Taipei City, northern Taiwan, 27 June 2015. More than 200 young people suffered burns, some seriously, when a fire and explosion occurred during their Colour Play Asia party - in which participants throw coloured powder at one another - at the Formosa park. Color Play derives from Colour Run which has spread to many countries in recent years. The event, copied from India's Holi Festival, is seen controversial in Taiwan because the coloured power is blamed to pollute the earth, pollutes the air, causes breathing difficulties, leaves clothes colored and causes eye irritation. Taiwan is seeking to ban 'Colour Runs' but organizers have been holding other Colour-themed events to encourage people to throw coloured power at one another.  EPA/STRINGER BEST QUALITY AVAILABLE

Un étudiant de 19 ans, brûlé à plus de 95% par l'embrasement de poudre colorante lors d'un concert le week-end dernier dans un parc aquatique près de Taipei, est décédé jeudi, a-t-on appris de source médicale. Il est la deuxième personne à périr des suites de la catastrophe.

Une jeune Taïwanaise de 20 ans avait déjà succombé lundi.

Un millier de personnes participaient samedi soir à l'animation "Color Play Asia" dans le parc de jeux d'eau Formosa Fun Coast à New Taipei City. La plupart des victimes étaient vêtues d'un simple maillot de bain pour danser sous des projections de poudres nappant les corps de bleu ou de vert.

Torches humaines

La poudre s'est embrasée, transformant les jeunes fêtards en torches humaines. Les causes exactes du drame sont encore indéterminées, mais les enquêteurs estiment que la chaleur des spots ou des cigarettes est une hypothèse plausible.

Parmi les quelque 500 blessés, 200 l'ont été grièvement et sont soignés dans 43 hôpitaux de l'île. Trois personnes soupçonnées d'avoir manqué à leurs obligations de sécurité et de négligence ont été libérées sous caution dimanche.

La poudre utilisée est produite à partir de farine de maïs, inflammable à haute densité en cas de fortes températures. Le fabricant affirme avoir prévenu les organisateurs de son caractère inflammable.