Réservé aux abonnés

Succès tonitruant des partis populistes en Tchéquie

L’ANO du milliardaire Andrej Babis en tête, l’extrême droite fait une percée.
23 oct. 2017, 01:00
epa06280900 Andrej Babis, Slovak-born billionaire and leader of the ANO movement, speaks at a press conference at the ANO movement election event in Prague, Czech Republic, 21 October 2017.  Around 8 million people aged over 18 were eligible to vote to elect a new parliament.  EPA/MARTIN DIVISEK CZECH REPUBLIC ELECTIONS

L’humeur colère qui traverse l’Europe n’épargne pas la Tchéquie. Ce samedi, une rébellion populiste est venue bousculer l’ordre des partis traditionnels, lors de législatives qui ont vu l’Association pour des citoyens mécontents (ANO) du milliardaire Andrej Babis l’emporter haut la main sur les autres partis, avec quelque 30% des suffrages. Cet homme d’affaires – qui promet de nettoyer les écuries politiques de la corruption et de lutter plus efficacement contre le diktat de Bruxelles, mais sur lequel pèse une mise en examen pour détournement de subventions européennes et une enquête sur sa su...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois