Stromae contraint d'annuler 9 concerts pour des raisons de santé

Le chanteur Stromae ne montera plus sur scène jusqu'au 2 août. La star belge à dû annuler neuf concerts pour des raisons de santé.
07 août 2015, 15:31
Nyon, mercredi 23.07.2014, Paléo 2014, Grande scène Stromae, photos Cédric Sandoz

Stromae a annulé ses concerts jusqu'au 2 août pour des raisons de santé, ont annoncé dimanche ses producteurs Auguri Production et Mosaert. Le chanteur ne se produira donc pas à Locarno (TI) le 13 juillet.

Les examens effectués par Stromae, rentré d'urgence en Europe, montrent "qu'il subit les effets secondaires sérieux d'un traitement prophylactique (préventif) antipaludique", expliquent les producteurs dans un communiqué. Son état de santé, qui "impose un suivi médical dans les prochaines semaines", ne lui permet pas de "reprendre ses activités pour le moment", ajoutent-ils.

En conséquence, les producteurs "sont également contraints d'annoncer l'annulation de sa participation aux concerts suivants": le 20 juin à Kigali, le 5 juillet à Londres, le 8 juillet à Rome, le 11 juillet à Lisbonne, le 13 juillet à Locarno, le 14 juillet à Padoue, le 17 juillet à Benicassim en Espagne, le 31 juillet à Montréal et le 2 août à Chicago.

Les producteurs se disent, pour l'heure, "dans l'incapacité d'annoncer des dates de report pour ces spectacles". "Les rumeurs ayant circulé sur les autres causes prétendues de l'absence de Stromae sont absolument sans fondement", assure le communiqué.

Des menaces?

Après l'annulation de son concert à Kinshasa, le bruit avait notamment couru que certains des techniciens de l'équipe de Stromae avaient eu des problèmes de visas en raison des origines rwandaises du chanteur.

D'autres rumeurs prétendaient que la star était rentrée précipitamment après avoir reçu des menaces ou qu'un membre de sa famille avait été agressé à Bruxelles par des membres de la diaspora rwandaise pour dissuader le chanteur de se rendre à Kigali.

Stromae, star internationale et interprète de "Formidable", a commencé le 13 mai à Dakar sa toute première tournée africaine qui devait le conduire dans huit villes en finissant par Kigali. L'étape au Rwanda, pays où son père a péri dans le génocide de 1994, était la plus attendue.