Stanislas Wawrinka propulse la Suisse en barrage

La Suisse disputera un barrage pour retrouver sa place dans le groupe mondial de la Coupe Davis. Stanislas Wawrinka a offert le 3e point décisif aux Helvètes dans le 4e match du 2e tour de la zone Europe /Afrique joué en Biélorussie, en battant Vladimir Voltchkov. Reléguée en septembre dernier à Prague après une défaite mortifiante subie par le Vaudois face à Radek Stepanek dans le cinquième match décisif et une balle de match manquée en double à 1-1, la Suisse connaîtra son prochain adversaire mercredi déjà. Wawrinka et Cie, qui menaient 2-0 après les deux simples joués vendredi à Minsk, devraient retrouver leur chef de file Roger Federer pour le barrage prévu du 19 au 21 septembre prochain.

14 avr. 2008, 12:00

«Je suis fier de ce succès. Il est très important d'avoir pu m'imposer en ayant été mené deux sets à un et sans avoir joué mon meilleur tennis. On a encore une fois vu toute la magie de cette compétition», relevait Wawrinka (ATP 30). Stan a su trouver les ressources mentales pour oublier un double dans lequel il s'est incliné lourdement (3-6 6-3 6-1 6-2) face au duo Max Mirnyi - Vladimir Voltchkov aux côtés d'Yves Allegro (ATP 803), qui a par ailleurs dominé Uladzimir Ignatik (ATP 601) 7-6 6-0 dans l'ultime rencontre d'un duel remporté 4-1 par la Suisse. Le Vaudois et le Valaisan sombraient corps et bien dans les trois derniers sets, concédant six jeux de service consécutifs dont quatre en commettant une double faute sur l'ultime point! «Si je ne devais pas en parler devant la presse, ce double serait déjà oublié», avait assuré Wawrinka une heure après la fin de leur calvaire de samedi.

Il a su passer de la parole à l'acte hier face à Voltchkov (ATP 380), qui a pleinement justifié la confiance placée en lui par son capitaine Dmitri Tatur. Il a également mieux maîtrisé ses nerfs que lors des deux premières journées, malgré la pression d'un public de plus en plus bruyant.

Wawrinka, qui a enlevé le point de la victoire pour la première fois de sa carrière, a surtout évité à Stéphane Bohli (ATP 168) la délicate tâche de devoir disputer un cinquième match décisif. «J'ai vécu quatre heures et demie cauchemardesques dans le vestiaire», confiait Bohli, qui avait dominé Mirnyi en trois sets vendredi. «Le fait de devoir se préparer pour une rencontre avec un tel enjeu était une nouveauté pour moi. On m'avait demandé de regarder le moins possible le match de Stan, mais j'ai plus ou moins tout regardé. Je ne suis vraiment pas déçu de ne pas avoir eu à jouer cette rencontre décisive!», concluait le Genevois.

«Voltchkov est monstrueux sur le plan tennistique. C'est un talent gâché», relevait Wawrinka, qui s'est tout de même retrouvé à quatre points de la défaite à 4-5 dans le quatrième set avant de gagner douze points de rang. «Je savais qu'il allait faire des points incroyables, mais aussi qu'il commettrait des fautes. Après le troisième set, j'ai su rester concentré. Je lui ai montré que je ne lui donnerais plus rien», soulignait Stan, tout de même souvent trop attentiste face à un Biélorusse capable des accélérations les plus improbables en coup droit.

«Je l'ai senti très nerveux dans la cinquième manche. Je n'ai cependant pas réussi à le mettre tout de suite sous pression sur son service. Mais il m'a offert une première balle de break à un moment crucial», en laissant tomber une balle qui se trouvait dans sa poche! Voltchkov, qui n'avait pas joué de match en «best of 5» depuis le mois de septembre, écartait en fait deux balles de break à 4-4 avant de craquer sur la troisième.

Stan, qui affirmait que le soutien de l'équipe et de la cinquantaine de supporters suisses présents - parmi lesquels ses parents et son amie Ilham - l'avait grandement aidé à surmonter son passage à vide de la troisième manche, s'offrait le break décisif en poussant à la faute le demi-finaliste de l'édition 2000 de Wimbledon grâce à une superbe accélération de revers.

Il pliait l'affaire sur un jeu blanc, envoyant la Suisse en barrage grâce à une volée de revers gagnante claquée après 4 h 15' de lutte, au grand dam d'un président biélorusse Alexander Lukashenko enfin présent dans le Football Manege. «Il paraît que la vodka est bonne ici. Nous allons peut-être l'essayer!», concluaient en ch?ur Wawrinka et Allegro, soulagés et prêts à fêter un succès laborieux mais tout de même attendu. / si

Coupe Davis - Zone Europe/Afrique Biélorussie - SUISSE 1-4 Dimanche: Stanislas Wawrinka (S) bat Vladimir Voltchkok (Bié) 7-6 (8/6) 4-6 0-6 7-5 6-4. Yves Allegro (S) bat Uladzimir Ignatik (Bié) 7-6 (7/5) 6-0. Samedi: Max Mirnyi/Vladimir Voltchkov battent Stanislas Wawrinka/ Yves Allegro 3-6 6-3 6-1 6-2. Vendredi: Stéphane Bohli (S) bat Max Mirnyi (Bié) 6-4 6-4 7-6 (7/5). Stanislas Wawrinka (S) bat Uladzimir Ignatik (Bié) 4-6 6-1 7-6 (7/2) 6-2.