Réservé aux abonnés

Sombre avenir pour Blackout

13 févr. 2016, 00:59

L’enseigne de magasin de vêtements Blackout, dont le siège est à Oensingen (SO), connaît des difficultés de trésorerie à cause du franc fort, du tourisme d’achat et des sites de vente en ligne. Comptant 92 filiales, dont une vingtaine en Suisse romande, elle emploie 500 collaborateurs. Ce 9 février, elle a obtenu un sursis concordataire qui doit permettre à la direction de trouver une solution avec ses créanciers.

L’exercice 2015 s’est soldé par une perte de plusieurs millions de francs. La direction veut préserver «un maximum de postes par le biais d’une vente partielle». Elle recher...