Réservé aux abonnés

Révolution verte à Sydney

Face à des Etats à la traîne, les villes prennent le relais. Ainsi, à Sydney, la maire a la fibre écologique. Par ailleurs, L’ONU va remobiliser les troupes, dès lundi à New York, face au réchauffement.
21 sept. 2019, 00:01
DATA_ART_13085334

Est-ce l’effet boomerang de l’histoire australienne? A Sydney, 250 ans après que la cité eut été colonisée par les Britanniques, la nature reprend ses droits. Dans la plus ancienne ville d’Australie, la végétation grimpe le long des immeubles, court sur les toits, glisse le long des terrasses, s’étale dans les innombrables parcs. Béton et verdure se fondent dans le décor de la baie.

Le plus bel exemple de cette alchimie pousse près du centre-ville. Deux tours dessinées par l’architecte français Jean Nouvel dominent, depuis 2014, un grand parc. Leur spécificité? Leur manteau végétal composé de 3...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois