Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Question de choix au pays des egos

Une élimination prématurée qui fait mal.

19 juin 2012, 00:01
data_art_6142752.jpg

Van der Vaart: son but contre le Portugal n'aura servi à rien. KEYSTONE

Eliminés en phase de groupes alors qu'ils n'avaient jamais failli depuis 1988, les Pays-Bas quittent l'Ukraine en ayant énormément déçu. Malgré un compartiment offensif à faire pâlir d'envie, ils n'ont marqué que deux fois, ont perdu leurs trois matches et, surtout, ont balayé une bonne partie du travail effectué ces dernières années.

A la question de savoir si la fragilité défensive des Néerlandais était la cause de ce cuisant échec, Bert van Marwijk a répondu par la négative. "Les joueurs n'étaient pas aussi en forme qu'espéré, surtout ceux qui, d'habitude, font la différence. Nous avons beaucoup d'occasions contre le Danemark, mais nous ne marquons pas. Si nous mettons au moins un but, cela aurait été une tout autre équipe."

Pléiade de stars cohabitant difficilement, les Pays-Bas ont sans doute péché, une nouvelle fois et en partie, par...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias