Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Quatre nouveaux inculpés libérés

10 nov. 2007, 12:00

Les autorités tchadiennes ont libéré hier les trois Espagnols et le Belge inculpés de «complicité» avec l'ONG française Arche de Zoé, qui a tenté de transférer 103 enfants vers la France.

Les trois Ibères - le pilote, le copilote et le steward du Boeing 757 affrété par l'Arche de Zoé pour emmener les enfants en France et arrêtés le 25 octobre à Abéché (est du Tchad) - ont quitté hier N'Djamena à bord d'un avion en compagnie du secrétaire d'Etat espagnol aux Affaires étrangères, Bernardino Leon.

Quant au pilote belge de l'appareil, âgé de près de 75 ans et souffrant du c?ur, il a aussi été libéré mais demeurait à l'hôpital de la base militaire française où il avait été transféré jeudi soir à la suite d'un léger malaise. Il doit être évacué vers la Belgique aujourd'hui.

Ces libérations avaient été précédées dimanche de celles de quatre hôtesses espagnoles, que le président Nicolas Sarkozy était allé chercher à N'Djamena en même temps que les trois journalistes français arrêtés avec les six membres de l'équipe de l'Arche de Zoé et l'équipage espagnol. Ne restent désormais détenus à la maison d'arrêt de N'Djamena que les six membres français de l'Arche de Zoé et quatre responsables tchadiens.

A Paris, deux juges ont par ailleurs effectué une perquisition au siège de l'agence Capa, réclamant que leur soient remis la totalité des rushes du film réalisé par Marc Garmirian, l'un des journalistes libérés par le Tchad. Mais ils «sont repartis bredouilles», a déclaré une responsable de l'agence. / ats-afp

Votre publicité ici avec IMPACT_medias