Quatre activistes libérés

07 janv. 2010, 04:15

Les quatre militants de Greenpeace arrêtés lors du sommet de Copenhague, parmi lesquels un Suisse, ont été libérés hier, a indiqué l'organisation écologiste. Se réjouissant de cette nouvelle, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a précisé s'être engagé «intensivement» en leur faveur.

Les militants avaient été appréhendés le 17 décembre lors d'une action de protestation. Le ressortissant helvétique avait depuis reçu l'assistance consulaire de l'ambassade de Suisse à Copenhague.

En compagnie des trois autres membres de Greenpeace, le Zurichois était parvenu à s'introduire chez la reine du Danemark lors d'un dîner officiel de chefs d'Etat. Les militants avaient alors brandi devant les photographes des affiches sur lesquelles était écrit: «Les hommes politiques parlent - Les dirigeants agissent».

Quelque 90 personnes se sont rassemblées hier à Berne devant l'ambassade du Danemark pour exiger leur libération immédiate. Une délégation de quatre personnes a été reçue par l'ambassadeur du Danemark, Hans Klingenberg.

Les quatre activistes sont accusés d'entrée illégale dans une propriété d'Etat, ainsi que d'utilisation de plaques de police falsifiées. Leur passage devant un juge danois avec lecture de l'acte d'accusation est prévu aujourd'hui. Les quatre hommes risquent à nouveau la prison en cas de condamnation. /ats