Réservé aux abonnés

Qatar-Arabie saoudite: la guerre froide se poursuit

Signe de la persistance des différends entre Doha et ses voisins, l’émir du Qatar n’a pas participé au sommet du Golfe à Riyad.

11 déc. 2019, 00:01
Saudi King Salman, center, chairs the 40th Gulf Cooperation Council (GCC) Summit in Riyadh, Saudi Arabia, Tuesday, Dec. 10, 2019. (AP Photo/Amr Nabil) Saudi Gulf Summit

Finalement, la réconciliation entre frères ennemis n’a pas eu lieu. L’émir du Qatar, cheikh Tamim al-Thani, n’est pas venu hier au sommet des monarchies du Golfe, chez son voisin saoudien, préférant envoyer à Riyad son premier ministre. Le roi Salman avait pourtant personnellement invité l’émir du Qatar. Mais après plus de deux ans de brouille, les dissensions restent profondes entre le minuscule mais richissime émirat gazier et ses voisins l’Arabie, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l’Egypte.

En juin 2017, ces quatre pays avaient rompu leurs liens avec le Qatar, accusé de soutenir ...