Proche-Orient: un soldat israélien qui avait achevé un Palestinien au sol reconnu coupable d'homicide

Elor Azaria, un militaire israélien de 20 ans, a été reconnu coupable d'homicide ce mercredi, par un tribunal militaire. En mars 2016, il avait achevé un Palestinien blessé par des soldats après avoir attaqué des Israéliens au couteau. Il était alors à terre, immobile depuis un certain temps, Azaria lui a tiré une balle dans la tête sous l'oeil d'une caméra. Il encourt 20 ans de prison.
04 janv. 2017, 12:14
Le sergent Elor Azaria encourt jusqu'à 20 ans de prison pour son acte.

Un jeune soldat israélien a été reconnu coupable d'homicide sur un Palestinien, a indiqué l'armée israélienne mercredi. Il avait achevé un assaillant palestinien blessé. Le procès qui s'est tenu à Tel-Aviv a divisé la population en Israël.

La présidente de la cour, le colonel Maya Heller, a entamé dans la matinée la lecture du jugement. Elle a déconstruit une à une les lignes de défense du sergent Elor Azaria, âgé de 20 ans. Les trois juges devraient prendre plusieurs semaines avant de prononcer leur verdict.

Le jeune sergent était jugé depuis mai 2016 pour avoir tiré une balle dans la tête d'un Palestinien gisant au sol et apparemment hors d'état de nuire après avoir attaqué au couteau des soldats israéliens. Poursuivi pour homicide, il encourt vingt ans de prison.

 

La présidente de la cour a relevé la contradiction entre un des arguments de la défense selon lequel le Palestinien représentait encore une menace, et un autre selon lequel il était déjà mort. Elle a retenu les témoignages selon lesquels le soldat avait déclaré sur place que le Palestinien méritait de mourir. Elor Azaria savait ce qu'il faisait, a-t-elle dit, ajoutant que le Palestinien était mort "inutilement".

Le cas d'Elor Azaria, âgé de 19 ans au moment des faits en mars 2016, a mis en lumière de profondes lignes de fracture dans l'opinion. Certains avaient plaident pour le strict respect par l'armée de valeurs éthiques, d'autres invoquaient le soutien dû aux soldats confrontés aux attaques palestiniennes.