Réservé aux abonnés

Pour mieux protéger les biens de l’humanité

07 sept. 2019, 00:01

La directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay, a appelé hier à «renforcer les outils», comme la Convention du patrimoine mondial, visant à protéger des biens communs de l’humanité. Elle s’est exprimée au moment où se tient en Colombie un sommet sur l’Amazonie.

«Les outils existent, la Convention du patrimoine mondial ou bien le réseau des zones de biosphère de l’Unesco sont des exemples et permettent de concilier le respect de la souveraineté et la gestion coopérative de biens communs», a déclaré Audrey Azoulay, tandis que se multiplient les appels pour créer des «espaces vitaux» de la pla...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois