Philippines: 50'000 personnes fuient la tempête tropicale

Le passage d'une tempête tropicale sur le nord des Philippines a poussée 50'000 personnes à évacuer les lieux. Une petite fille est morte noyée dans un bidonville de Manille.

19 sept. 2014, 12:29
epa04406691 Filipinos cross on a makeshift raft through flood waters brought by typhoon Fung-Wong at a street in Manila, the Philippines, 19 September 2014. State weather bureau raised Storm Warning Signal 2 on Seven areas as Typhoon Fung-Wong packing maximum winds of 85 kph and gusts of up to 100 kph, barreled toward the west northwestern Philippines from the country's east coast. Residents in low lying areas have been alerted for possible flash floods and landslides.  EPA/RITCHIE B. TONGO

Des dizaines de milliers de personnes ont fui et une fillette est morte noyée vendredi à Manille lors du passage d'une tempête tropicale sur le nord des Philippines, a-t-on appris auprès des secouristes. L'archipel est régulièrement affligé par des intempéries désastreuses.

"Nous faisons face à des inondations dans une zone très importante. Nos secouristes locaux et nationaux sont sur le pont pour les opérations de secours", a dit Mina Marasigan, porte-parole du Conseil national pour la réduction des risques et la gestion des catastrophes. La première victime connue est une petite fille morte noyée dans un bidonville inondé du nord de Manille, a-t-elle dit.

Des soldats en camion et des garde-côtes en canots pneumatiques tentaient de secourir les sinistrés, dont certains s'étaient réfugiés sur les toits des immeubles. Sous l'effet de fortes pluies, l'un des plus importants cours d'eau de Manille est sorti de son lit, inondant les quartiers orientaux de la capitale très densément peuplés.

Trois semaines en une nuit

Les vents qui accompagnent la tempête tropicale Fung-Wong sont relativement faibles, soufflant au maximum à 85 kilomètres par heure. Mais la tempête qui est passée au-dessus du nord de l'île de Luzon était caractérisée par des pluies intenses.

Plus de trois semaines de précipitations sont ainsi tombées en une nuit sur Manille, à 400 km au sud, a expliqué à l'AFP le météorologue Gener Quitlong.

Environ 50'000 évacués

Del de Guzman, maire de Marikina, dans l'une des zones apparemment les plus touchées, a expliqué à la télévision locale ABS-CBN qu'au moins 27'000 habitants avaient dû être évacués. Au total, environ 50'000 personnes ont fui la montée des eaux, a expliqué la ministre des Affaires sociales Corazon Soliman lors d'une conférence de presse.

Les autorités ont fermé les écoles vendredi. Les fonctionnaires non occupés par les opérations de secours ont été priés de rester chez eux. Une vingtaine de vols intérieurs ont été annulés et six vols internationaux ont été détournés, selon les autorités aéroportuaires de Manille.

Vingtaine de typhons par an

En moyenne, les Philippines subissent chaque année les assauts d'une vingtaine de typhons. Des centaines d'habitants perdent la vie tandis que des millions d'autres sont plongés dans la misère et la désolation. En novembre dernier, le typhon Haiyan avait causé la mort de 7300 personnes, dans l'est du pays.