Pétrole: l'Irak diminue sa production pour faire remonter les prix

Conformément à un accord signé avec l'opep, l'Irak a diminué sa production quotidienne de pétrole. L'objectif est de faire remonter le prix de l'or noir.
05 janv. 2017, 14:39
Les pays de l'opep se sont mis d'accord pour baisser leur production.

L'Irak a réduit de quelque 200'000 barils par jour sa production de brut. Cette mesure est conforme à l'accord conclu par l'organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) en vue de faire remonter les prix, a indiqué jeudi le ministère du Pétrole.

"L'Irak a réduit sa production à environ 4,6 millions de barils" par jour (mbj), a affirmé à l'AFP Assem Jihad, un porte-parole du ministère.

Après avoir inondé le marché d'"or noir" et provoqué une dégringolade spectaculaire des prix depuis 2014, les membres de l'Opep étaient parvenus le 30 novembre à s'entendre sur une baisse de leur propre production de 1,2 million de barils par jour, un accord déjà qualifié d'"historique".

L'Irak a été particulièrement affecté par la baisse des prix du brut, alors que le pays mène une guerre coûteuse contre le groupe Etat islamique et que le gouvernement est accusé d'avoir gaspillé d'importants revenus pétroliers quand les prix étaient élevés.