Réservé aux abonnés

Pérou: les indigènes de Cusco manifestent contre Glencore qui pollue leurs terres

Glencore, qui extrait du cuivre de l’Altiplano péruvien, suscite les protestations répétées des habitants. Le géant minier est accusé de polluer l’air, l’eau et les sols depuis des décennies, et de ne pas tenir ses promesses de compensation pour les dommages causés.
05 oct. 2020, 00:01 / Màj. le 05 oct. 2020 à 07:02
Exploitée par le géant zougois Glencore, la mine d’Antapaccay, sur l’Altiplano péruvien, empoisonne la vie des habitants depuis des décennies.

Entre le 20 juillet et le 7 août derniers, des dizaines de personnes ont manifesté près de la mine d’Antapaccay, dans la province de Cusco, sur l’Altiplano péruvien, leur colère contre la pollution de l’air, de l’eau et des sols qui les empoisonne depuis des décennies, et contre les promesses non tenues. En face d’eux, une trentaine de policiers armés et une centaine de militaires, selon plusieurs témoins. Mais la cible n’était pas présente: c’était le géant minier suiss...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois