Peine de mort: le pape François plaide pour une opposition totale de l'Église catholique

Le Catéchisme ne s'opposait pas explicitement à la peine de mort. Le pape François a décidé mercredi d'y remédier en y inscrivant une opposition catégorique de l’Église catholique à la sanction capitale, même dans des cas extrêmes.
12 oct. 2017, 07:46
L'Eglise catholique a durci son opposition à la peine capitale au fil des années. Jean Paul II avait appelé à son abolition en 1999 et son successeur Benoît XVI avait fait de même en 2011.

Le pape François a appelé mercredi à inscrire dans le Catéchisme de l'Eglise catholique une opposition catégorique à la peine de mort. Dans sa version publiée en 1992, ce texte fondamental n'exclut pas explicitement la peine capitale dans des cas extrêmes.

Tout en reconnaissant que l'Eglise avait elle-même eu historiquement "recours à cette pratique extrême et inhumaine", François a appelé à ce que "nous réaffirmions que, malgré la gravité du crime qui a pu être commis, la peine de mort est inadmissible parce qu'elle s'en prend à l'inviolabilité et la dignité de la personne".

L'exécution d'un être humain est fondamentalement contraire aux enseignements du Christ car, par définition, elle exclut toute possibilité de rédemption, a fait valoir le souverain pontife. Il s'exprimait lors d'une conférence à Rome marquant le 25e anniversaire de la publication du Catéchisme de l'Eglise catholique.

L'Eglise catholique a durci son opposition à la peine capitale au fil des années. Jean Paul II avait appelé à son abolition en 1999 et son successeur Benoît XVI avait fait de même en 2011.

 

 

Depuis le début de son pontificat, le pape François a appelé à l'abolition de la peine de mort. "Cela ne rend pas justice aux victimes, mais attise la vengeance", disait-il en juin 2016.