Pas d'inauguration au refuge du Goûter

Le nouveau refuge du Goûter ne connaîtra pas d'inauguration officielle. Rien à voir avec le court-circuit de l'autre jour mais un différend entre le Club Alpin Français et la commune propriétaire du terrain empêche le financement de la fête.

21 août 2012, 07:07
Le refuge du Goûter, dont le projet est piloté par un Valaisan, n'aura pas sa fête d'inauguration.

La refuge ultra-moderne du Goûter, situé à 3837 mètres d'altitude ne connaîtra pas d'inauguration, comme initialement prévu les 7 et 8 septembre. Réalisée par le Genevois Thomas Buchi et le Valaisan, établi à Genève, Hervé Dessimoz, cette nouvelle "cabane" se situe sur l'un des axes les plus fréquentés pour rejoindre le sommet du Mont-Blanc.

La Tribune de Genève révèle "qu'un conflit lancinant entre la fédération française des clubs alpins de montagne (FFCAM), maître d’ouvrage et la mairie de Saint-Gervais, propriétaire du terrain a atteint son apogée." Au point que la manifestation a été annulée. Jean-Marc Peillex, maire de Saint-Gervais, bondit auprès de nos confrères genevois: «La FFCAM a décidé de ne pas payer. Ils nous annoncent tout à coup que sur les 93 000 euros nécessaires, ils ne mettront que 10 000 euros.» Pour Raymond Courtial, vice-président de la FFCAM, l’annulation relève d’une «décision unilatérale du maire». Et d’ajouter: «le financement n’était pas arrêté et la FFCAM n’avait pas fermé la porte.»

Soucis technique sans conséquence

Cette annulation n’a rien à voir avec le souci technique rencontré dimanche au refuge. Une surchauffe dans le système de chauffage par panneau solaire thermique avait entraîné le déclenchement d’une soupape de sûreté et un dégagement de vapeur pris à tort pour un départ de feu. «Tout est réparé et tout fonctionne», assure l’architecte Hervé Dessimoz.