Pakistan: cette maman a été défigurée à l'acide pour avoir refusé de se marier

Sidra Kanwal est une jeune maman célibataire dont la vie a basculé le jour où elle a été demandée en mariage. Devant son refus, l'homme s'est vengé en lui lançant de l'acide au visage. Ce cas n'est de loin pas isolé et rares sont les femmes qui osent lutter pour leurs droits.
19 févr. 2016, 12:35
/ Màj. le 19 févr. 2016 à 14:13
Sidra Kanwal a été défigurée à l'acide pour avoir refusé une demande en mariage.

Une maman pakistanaise a eu le courage, dans un pays où les droits des femmes sont quotidiennement bafoués, de quitter son mari qui abusait d'elle. Sidra Kanwal est retournée vivre chez sa mère avec son fils de 4 ans. Là, un autre homme la demande en mariage, mais la jeune femme refuse. L'homme, furieux, la harcèle, et se venge en la défigurant. 

 

 

Le média AJ+ rapporte son histoire dans une vidéo publiée jeudi. La jeune femme montre des photos d'elle avant l'incident et raconte:

- Il m'a demandé de l'épouser, je lui ai répondu "non, je ne veux pas me marier, je veux gagner ma vie et entretenir mon fils seule." Il est revenu à la charge et m'a dit: "Si je ne peux pas t'avoir, personne d'autre ne t'aura", et il m'a jeté de l'acide au visage.

 

 

Un cauchemar physique et psychologique

Le supplice de la jeune femme dure des mois, raconte le Daily Mail. Pauvre, elle ne peut se payer des soins et se fait renvoyer de l'hôpital avec de simples crèmes contre les brûlures. Son visage est défiguré, ses narines fondent et se scindent entre elles. Sans le tube qu'elle a installé dans son nez, elle ne pourrait plus respirer.

En plus des souffrances physiques, Sidra est traumatisée. "Je le vois près de moi, me frapper, me poignarder ou me jeter de l'acide dessus, confie-t-elle lors de son interview télévisée. Depuis ce jour là, je suis incapable de dormir paisiblement. Je ne fais que de le voir. Tout le temps."

Mais le pire pour cette maman a été la réaction de son fils qui refusait de l'approcher. "Il ne me reconnaissait plus... Mon visage lui faisait peur!"

 

Un cas loin d'être isolé

Finalement, c'est une association pour les droits des femmes qui lui procure un traitement. Son agresseur a été mis en prison, mais Sidra est devenue la paria du quartier. La famille de l'homme est venue la huer et les voisins ont applaudi. 

La Commission des Droits de l'Homme a recensé 55 attaques à l'acide au Pakistan en 2015. Seules 17 arrestations en ont découlé. 423 viols et 304 viols groupés ont également été rapportés, ainsi qu'au moins un meurtre par jour, au nom de l'honneur.

 

par Mouna Hussain