Nucléaire iranien: mobilisation contre les sanctions

L'Iran est frappé par une "guerre" visant son économie, a affirmé vendredi le chef du Conseil des Gardiens, un des organes politiques du régime iranien.

04 août 2012, 09:25
"Nous devons nous préparer et briser cette vague (de pressions économiques). Nous ne devons pas céder" a déclaré le chef du Conseil des Gardiens iranien.

L'ayatollah Janati a appelé à la mobilisation pour faire face aux sanctions internationales imposées à Téhéran pour son programme nucléaire.

"C'est ça la guerre", a déclaré l'ayatollah Ahmad Janati dans un sermon lors de la prière hebdomadaire à Téhéran.
 
L'Iran doit mobiliser "la nation, le gouvernement, les officiels et les forces armées" pour faire face à ses "graves problèmes économiques" qui vont au-delà du malaise économique mondial, a-t-il souligné.
 
"Nous devons nous préparer et briser cette vague (de pressions économiques). Nous ne devons pas céder", a-t-il ajouté.
 
M. Janati a affirmé que sous la supervision du guide suprême l'ayatollah Ali Khamenei, les responsables du pays s'attaquaient à la crise, et il a exhorté les médias nationaux à éviter les sujets "pessimistes" et à se concentrer plutôt sur les informations qui "rendent les gens heureux, optimistes et remontent le moral".
 
Les responsables iraniens commencent à reconnaître un impact sur l'économie du pays, mais affirment que l'Iran peut résister aux pressions visant à obliger l'Iran à renoncer à son programme nucléaire controversé.