Réservé aux abonnés

Nouvelle charge d'experts contre les agences de notation

L'Uni de Saint-Gall jette un nouveau pavé dans la mare en montrant que les instituts n'appliquent pas les mêmes critères aux différents pays.

28 juil. 2012, 00:01
data_art_6253989.jpg

Depuis plusieurs mois déjà, des voix s'élèvent pour critiquer le rôle capital des agences de notation dans l'évolution de la crise de la dette en Europe. L'attribution de leurs notes aux Etats et aux établissements financiers a en effet des répercussions immédiates sur les marchés.

Ainsi, pour un établissement comme pour un Etat, la perte de la note maximale - le fameux "triple A" - qui traduit sa solidité financière, se traduit-elle par une forte augmentation du taux d'intérêt en cas d'emprunt sur les marchés.

Outre ce rôle peut-être trop important, la partialité de ces agences de notation ...