Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Nivellement par le milieu

Beaucoup de tennis, puis un mois de football, aussitôt remplacé par trois semaines de Tour de France, puis de l'athlétisme et encore du tennis: envahissant, le sport, durant de longues heures. A se demander si une chaîne sportive ne ferait pas l'affaire! A se dire aussi que les heures consacrées aux spectacles sportifs sont trop nombreuses.

17 juil. 2010, 07:45

Les bilans d'après le Mondial seront peut-être utiles pour comprendre son succès. On peut commencer par l'anecdote, le sens culturel du tintamarre des vuvuzelas, les prédictions d'un poulpe concurrent de Mme Tessier pour en arriver à la solitude de l'arbitre seul à ne pas voir ce que des millions de téléspectateurs observent. Pourquoi cette hausse régulière des droits télévisés dans une manifestation qui ne peut pas se passer de télévision? Il faudrait s'interroger sur la place de l'argent brassé par milliards, y compris pour la construction de stades dans un pays où les pauvres risquent bien de ne pas en profiter.

 

Il n'y a plus de petites équipes, dit-on. En effet elles s'améliorent. L'une d'elles a si bien gardé ses arrières devant un excellent gardien qu'elle aura battu la future championne sur le plus petit score possible. La Suisse dépasse au classement Fifa la France: nivellement vers le milieu! Le tour préliminaire s'est terminé par une forte présence d'équipes d'Amérique du Sud qui ensuite disparaissent sauf une. Aux équipes d'Italie, de France puis d'Angleterre se sont substituées celles d'Allemagne, de Hollande et d'Espagne Le Ghana aurait agréablement remplacé la solide Uruguay en demi-finales. L'Espagne gagne quatre fois de suite par un à zéro. Nivellement vers le milieu! Les deux tiers au moins des joueurs participent à un championnat européen. Les entraîneurs sont en majorité européens, parfois sud-américains. Ils finissent presque tous par faire jouer à peu près le même jeu, prudent dans la première phase, calculateur dans la seconde. Nivellement du milieu!

 

L'Espagne a gagné en jouant comme Barcelone. Barcelone joue un jeu souvent fringant comme la Hollande des années septante et suivantes, sous l'influence, entre autres, de Cruyff. En finale, la Hollande a cassé le jeu par brutalité au centre du terrain en pratiquant la castagne: immense déception. Ces formes de nivellement auront finalement provoqué beaucoup de lassitude.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias