Népal: les partis scellent un accord décisif en vue d'une Constitution

L'état de paralysie politique dans lequel se trouve le Népal depuis 2006 pourrait toucher à sa fin. Des accords historiques en vue de l'approbation d'une nouvelle constitution ont été trouvés dans la nuit de lundi à mardi.
07 août 2015, 15:30
L'état de paralysie politique dans lequel se trouve le Népal depuis 2006 pourrait toucher à sa fin.

Les partis politiques népalais sont parvenus dans la nuit de lundi à mardi à un accord historique en vue de l'approbation d'une nouvelle Constitution. Le séisme dévastateur du 25 avril dernier a poussé les politiciens à sortir d'années de discussions stériles.

Cet accord portant sur la création de 8 provinces intervient après le double tremblement de terre qui a tué plus de 8700 personnes et dévasté le pays. La situation a accru la pression sur les responsables politiques pour qu'ils mettent fin à leurs atermoiements.

Les parlementaires de l'assemblée constituante avaient été incapables de tenir le calendrier prévu pour parvenir à un projet de Constitution après la fin d'une décennie d'insurrection maoïste qui a tué plus de 16'000 personnes et abouti à la fin de la monarchie.

Conséquence: le Népal, l'un des pays les plus pauvres de la planète, était plongé depuis la fin de cette guerre en 2006 dans un état de paralysie politique l'empêchant de prendre d'importantes décisions.

Cet accord sur la création de provinces est une étape vers la création d'une structure fédérale qui rejoint la demande des maoïstes de réduire les pouvoirs de l'exécutif national. Il laisse cependant en suspens la délicate question des frontières de ces provinces, source de désaccords potentiels, selon des spécialistes.